Claire Auban

Claire Auban a rejoint l’équipe pédagogique de l’école Saint-Joseph l’Espérance à Vernon en septembre 2018. Elle est titulaire de la classe des plus jeunes : les Grandes Sections de maternelle et les CP. Comme ses collègues, elle a été formée à l’Institut Libre de Formation des Maîtres, à Paris. « Cette formation, dit-elle, m’a permis de me familiariser avec les différentes pédagogies qui marchent. Nous avons un métier porteur de sens : éduquer des hommes en devenir, et je veux être au quotidien une femme de cœur. »

Claire est musicienne, elle en retire le goût du Beau, la persévérance, la poursuite de ce qui est bon. « Je suis sensible à la mémoire auditive. J’ai récemment suivi la formation Jean-Qui-Rit pour l’apprentissage de la lecture par les gestes et par le chant. J’aime cette méthode qui aide à la latéralisation des enfants et développe leur attention ainsi que leur oreille ; j’ai aussi découvert la pédagogie Nuyts, qui insiste sur un apprentissage concret que l’enfant vit dans son corps (autant en grammaire qu’en mathématiques) avant d’en arriver à un apprentissage abstrait. »

L’an dernier, Constance Lefeuvre, directrice de l’école Saint-Joseph l’Espérance, lui a proposé de rejoindre son équipe à Vernon, et la jeune femme a répondu à cet appel : « L’E.S.J.E regroupe des critères qui sont importants pour moi : elle est à la fois moderne (pédagogie Montessori pour les plus jeunes, grammaire apprise par les mimes et le théâtre, mathématiques concrètes) et à la fois classique, structurante pour l’enfant ; elle initie l’enfant à l’Amour de Dieu et responsabilise les grands envers les plus jeunes, explique la nouvelle maîtresse.

« C’est dans cette école que je me suis sentie le plus en adéquation avec le projet pédagogique. L’enfant est au cœur du projet qui rassemble trois acteurs : les parents, l’équipe pédagogique et Dieu. C’est aussi dans cette école, au cours d’un stage, que j’ai découvert que la maîtresse diffuse sa part d’amour nécessaire pour la croissance intellectuelle et spirituelle de l’enfant. La mesure de l’amour est d’aimer sans mesure dit saint Augustin. À l’école Saint-Joseph l’Espérance, on respecte et on fait grandir l’enfant dans toutes ses dimensions : corps, cœur, esprit ! »