Apprendre en liberté – Les activités d’apprentissage libre

Apprendre en liberté – Les activités d’apprentissage libre

A Saint-Joseph l’Espérance, les formes d’apprentissage sont multiples.
Dans l’emploi du temps des élèves alternent des enseignements formels en groupe de niveaux, des apprentissages personnalisés et individualisés avec la maîtresse, et des moments plus libres où l’enfant apprend aussi, mais de manière plus autonome et différenciée.
Ce sont les activités d’apprentissage libre. Dans la journée, lorsqu’un enfant a terminé le travail prévu pour lui par la maîtresse, ou lorsque celle-ci pense que l’élève a besoin de souffler un peu pour mieux se remettre au travail ensuite, l’enfant peut faire une activité libre.

L’enfant choisit quel type d’activité il souhaite pratiquer : transvasements, puzzles, jeux d’images, lecture, dessin, manipulations, poinçon, peinture...

Chaque atelier a sa place, où l’enfant le range après s’en être servi. L’accès est libre.

Chaque activité requiert des compétences très précises, que l’enfant apprend à maîtriser progressivement, et à son rythme.
Par exemple, les ateliers de découpage commencent par des formes simples (lignes droites, lignes obliques…) et se complexifient ensuite (lignes brisées puis spirales…)

Les objectifs de cette pédagogie sont nombreux :
- stimuler la confiance en soi de l’enfant par une activité simple,
- renforcer son autonomie et sa prise d’initiative,
- améliorer sa concentration,
- lui offrir des expériences à son rythme,
- ancrer l’enfant dans le concret de la réalité,
- l’encourager à terminer une activité plus formelle puisqu’il sait qu’il pourra faire une activité d’apprentissage libre dès qu’il aura fini,
- permettre à l’enseignant d’observer l’enfant et ainsi de repérer ses acquis.

Et c’est ainsi qu’entre une leçon de vocabulaire et une autre de calcul, un élève de CE1 pourra, à sa guise, créer une histoire avec des marionnettes et ainsi travailler son imagination, son vocabulaire et son expression orale ; casser des noisettes pour muscler son poignet l’air de rien et travailler sa motricité fine ; ou encore laver son bureau pour apprendre à soigner ses affaires…

Constance Lefeuvre, directrice de l’école, explique : « Vous vous demanderez certainement si c’est bien cela que vous attendez de l’école pour vos enfants. Eh bien, je crois que les parents mettent leurs en enfants à l’école en espérant qu’ils se construisent et qu’ils apprennent en étant heureux.
« Agrémenter la journée de nombreuses petites activités, simples mais constructives, permet à l’enfant de trouver en celles-ci un renforçateur positif qui l’aide à se donner pleinement dans son travail, et à y mettre beaucoup de joie et d’entrain.
« Or un de mes buts est que notre école prenne en compte votre enfant - adulte de demain - dans toutes ses dimensions : intellectuelle, certes, mais aussi humaine. »

À propos de l’auteur

Admin administrator